Marion Huchet et l'Atelier Dreieck, reliure traditionnelle et de création

Marion Huchet, jeune relieure au sourire engageant, diplômée de l’école Estienne en 2011, nous fait partager son métier, qu’elle et son associée Anne-Claire Fessard, aiment à faire rayonner. Elles ont créé ensemble l’atelier Dreieck, qu’elles considèrent comme étant bien plus qu’un atelier de reliure, un studio d’expérimentation des arts du livre et du papier. C’est cette marque de fabrique qui a conduit par exemple l’artiste designer Xavier Majewski à leur confier un projet absolument fou : relier 11 000 pages qui pesaient 21 kilos de papier !

200616©EDAGUIN_Louis065.JPG

Soutenu par une galerie, Xavier Majewski a travaillé sur un algorithme qui lui permettait d’obtenir toutes les définitions wikipedia non inscrites dans l’encyclopédie Diderot et d’Alembert. Pour donner du relief à la quantité des définitions obtenues, il a voulu les imprimer et relier l’ensemble en un seul tome. C’est à Dreieck qu’il a confié cet incroyable travail et œuvre d’art. Marion et Anne-Claire ont dû imaginer une structure pouvant supporter 21 kg de papier, une centaine de cahiers, 50 cm d’épaisseur et garantissant la conservation du contenu, objectif initial d’une reliure ! Voilà le genre de projets auxquels Dreieck est capable de répondre.

Marion a parcouru un long chemin qui a façonné sa passion pour son métier. Lycéenne, elle a été attirée par la restauration d’œuvres d’art, ce goût lui venant de vacances en famille où elle aimait entrer dans les églises et voir les restaurateurs assis sur des échafaudages retoucher des colonnes à la feuille d’or ou nettoyer des fresques avec des tout petits pinceaux. Malheureusement cette filière étant réservée aux élèves scientifiques, elle a préféré passer par la voie d’un bac littéraire et une mise à niveau en arts appliqués (MANAA).

Puis elle a découvert l’école Estienne, cette école historiquement dédiée à l’imprimerie et devenue aujourd’hui l’école de référence du design de communication et des arts du livre. Elle a tout de suite été séduite par les matières premières, les livres et les papiers ainsi que les outils, les belles presses à percussion anciennes en fonte et chêne massif la plongeant dans l’ambiance des ateliers. Durant les deux années de Diplôme des Métiers d’Arts (DMA) en reliure, Marion a appris la reliure d’art alliant artisanat, création plastique et recherche littéraire. Elle a approfondi ses connaissances à l’Atelier de renommée Devauchelle où elle s’est spécialisée dans la restauration de couleur, réparation de papier et fabrication d’étuis. Elle y a appris aussi la vie d’un atelier où comme dans n’importe quelle entreprise, il faut apprendre la gestion commerciale, le travail en équipe, le back office… Lorsqu’une relieure chez qui Marion avait fait un stage lui a proposé de reprendre son fonds de commerce, elle avait alors toutes les compétences pour accepter.

At Dreieck.JPG
IMG_4659.JPG

C’est là que l’aventure Dreieck a commencé. Deux jeunes femmes, camarades de promotion à Estienne se sont associées, liées par leur amitié et par leur volonté de réunir leurs atouts, Marion en restauration et Anne-Claire en reliure traditionnelle. Leur atelier d’une cinquantaine de mètres carrés, situé à Pantin dans un quartier où nombreux artisans se sont installés foisonne de presses, cisailles, meubles industriels où elles rangent leur papier et leurs expérimentations graphiques… Leurs principaux clients sont des professionnels de l’art graphique qui veulent créer des prototypes pour les présenter aux maisons d’édition : photographes, graveurs, illustrateurs, graphistes et artistes contemporains.

IMG_0907.jpeg

Elles créent pour eux des boîtes sur-mesure ou des reliures modernes qui empruntent les techniques de montage à la reliure traditionnelle et inventent un style adapté au contenu de l’ouvrage. Elles ont également des commandes de maisons de luxe et de quelques clients particuliers qui souhaitent restaurer des reliures anciennes ou relier des livres chers à leur cœur. Un ouvrage de reliure traditionnelle coûte entre 300 et 500 euros et une reliure de création entre 1000 et 2000 euros du fait du travail artistique sur le décor et la structure. Elles aiment travailler avec d’autres artisans, graveurs, imprimeurs, typographes, doreurs, sérigraphes, papetiers…. afin de répondre sur-mesure à chaque projet de leurs clients.

cellules groupe 2.jpg
photo de famille.jpg

La papeterie Dreieck créée à la main par Marion et Anne-Claire vous fera découvrir leur univers, inspiré d’un style graphique très affirmé. Leurs carnets reliés selon une technique dite suisse emboîtent une dizaine de cahiers constitués d’une cinquantaine de pages au total, est en papier marbré ou en cuir végétal sur lequel sont imprimés des motifs par marquage à chaud. www.atelier-dreieck.com